Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
   

Menu général

Fermer Le Père Marie-Antoine de Lavaur, Capucin

Fermer Témoignages

Fermer Revue de presse

Fermer L'association

Fermer Initiatives locales

Fermer Notre action

Fermer Notre action - Commandes - Adhésions

Fermer Le temps de la reconnaissance

Fermer La cause de sa béatification

Fermer Son œuvre rééditée

Fermer Lengua española

Fermer Lingua italiana

Fermer Lingua portuguesa

Fermer Étude sur le Père Marie-Antoine

Fermer Gros plans sur sa vie

Fermer L'Œuvre du Pain des Pauvres de St-Antoine

Fermer Le P. Marie-Antoine missionnaire des enfants

Fermer Le Père Marie-Antoine vu par les artistes

Fermer Les Capucins en France

Fermer Les chemins de sainteté du P. Marie-Antoine

Fermer Lourdes: L'Apôtre de Lourdes

Fermer Lourdes: La Montagne sainte des Espélugues

Fermer Parole d'apôtre...

Fermer Poèmes au Ciel

Fermer Prières

Pour  utiliser  la   fonction
RECHERCHE   ci-dessous,
entrer le  mot   recherché
dans
la zone  blanche  et
cliquer   sur
   le    bouton
            Rechercher
Recherche




Calendrier
Visites

   visites

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Son œuvre rééditée - 21 L'Amour n'est pas aimé

L'ŒUVRE ÉCRITE DU PÈRE MARIE-ANTOINE RÉÉDITÉE


"Quand ma bouche ne pourra plus parler, que ceci parle encore"

 

PARU EN FÉVRIER 2016

 Editions du Pech


L'AMOUR N'EST PAS AIMÉ

JÉSUS MIEUX CONNU, MIEUX AIMÉ, MIEUX IMITÉ

Amourpasaime1.jpg

Il n’y a qu’un amour, l’amour de Dieu mis dans le cœur de tous les hommes, pour qu’ils le répandent autour d’eux, du plus intime au plus altruiste.

Mieux connaître Jésus, Dieu et homme – « son corps formé du plus pur sang de la Vierge immaculée est le chef-d’œuvre de Dieu », nous dit le P. Marie-Antoine. Mieux connaître Jésus, donc pour mieux l’aimer et alors mieux l’imiter, c’est, simplement,  apprendre à aimer.

     

Étant créés à l’image de Dieu qui est l’amour même, nous ne pouvons pas vivre sans aimer. « Rien n’est plus grand que l’amour », s’écrie saint Augustin. Aussi, ne craignez pas que Dieu défende quiconque d’aimer. Il l’ordonne. Être sans cœur et sans amour, n’est-ce pas être à la fois et misérable er détestable ? Il faut aimer, et aimer beaucoup, Dieu le veut. Mais prenez bien garde, nous dit le P. Marie-Antoine, de n’aimer que ce qu’il faut aimer. Si nous aimons ce qu’il ne faut pas aimer, la blessure faite au cœur peut être mortelle. L’amour est d’abord un choix. Nous sommes libres de notre choix. Mais si le choix est mal fait, nous ne sommes plus libres d’éviter une catastrophe. Pour faire le bon choix de nos amours, nos amitiés terrestres, tournons-nous vers Jésus, Marie nous y aidera. Et ce petit livre du P. Marie-Antoine, l’apôtre de l’amour, sera un guide précieux.

 

Il y a plus. Écoutons-le :

« Nous voici dans ces temps parmi les plus douloureux dont nous parlent les Livres Saints: diminution de la foi, immoralité toujours croissante, bruits permanents de guerre, division des nations. D'où viennent tous ces malheurs? La réponse, un seul mot suffit: on a rompu avec Jésus...

« Folie ! Et c'est au nom du progrès qu'on prétend rompre avec Lui qui est l'éternel progrès et l'éternelle vie, parce qu'il est l'éternel amour! Rompre avec l'éternel amour! Un plus grand malheur pouvait-il arriver à la terre? Étonnez-vous maintenant de nos ténèbres et de notre agonie! Poussons ensemble un grand cri de détresse : « L'amour n'est pas aimé! ... L'amour n'est pas aimé! ... » Détresse, car « nous sommes créés à l’image de Dieu dont l’amour est l’essence, nous ne pouvons pas vivre sans aimer. Or, l’amour est uniquement l’union de notre âme avec Dieu, qui ne peut s’accomplir qu’en Jésus et par Jésus. »

 

Tout amour humain véritable en découle, il est de même nature. « C’est dire, souligne l’auteur, l’importance de ce livre », à plus d’un titre prophétique. Avec force et clarté, il trouve les mots du quotidien pour exprimer un destin d’amour tout surnaturel, et ainsi fait se rejoindre, une fois encore, l’infiniment petit de nos êtres à l’infiniment grand d’une éternité qui nous dépasse mais où nous avons, où l’homme a,  une place de choix. Une place amoureusement donnée par le Dieu-Amour.

 

Jésus mieux connu pour être mieux aimé, et tout naturellement alors mieux imité. Un enseignement fait d’espérance, à la portée de tous, éclairé par l’exemple des saints, parfaits imitateurs de Jésus dont ils ont reçu, sans le moindre respect humain, la grâce d’aimer.

 

Depuis l’amour de Marie, sa Mère, pour son Jésus, saint Joseph, quelques-uns des apôtres pris en exemple, jusqu’à ces femmes portées sur nos autels, qui ont joyeusement donné leur vie pour Jésus, Agnès, Agathe ou Catherine, en passant par saint François d’Assise ou saint Vincent de Paul… Autant de modèles –une trentaine- que nous offre, que nous enseigne le P. Marie-Antoine, pour nourrir notre amour, coulant de la même source divine, quels que soient nos destins, qu’il faille aller jusqu’au martyre, ou bien vivre dans l’humble souffrance patiente du quotidien. Toujours avec au cœur une joie intérieure souvent décrite et qu’avec la grâce de Dieu nous connaissons, car, « quand on a trouvé Jésus, la souffrance n’est plus la souffrance, l’humiliation n’est plus l’humiliation, la mort n’est plus la mort : tout est transfiguré. C’est le miracle de l’amour. »

 

                                                                                             

 

160 pages. Prix public : 12,5 €. En vente dans les librairies et à l’APMA

Sur commande en 21 (cliquer ici)


RETOUR À L'ACCUEIL .../...

Date de création : 01/02/2016 19:34
Dernière modification : 01/10/2017 14:21
Catégorie : Son œuvre rééditée
Page lue 1122 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Association pour la mémoire du Père Marie-Antoine de Lavaur (APMA) 25 rue de la Concorde, 31000 Toulouse. Tél : 05 61 62 65 81. Présidente : Jacqueline Baylé.


^ Haut ^