Association pour la mémoire du Père Marie-Antoine de Lavaur.

http://a.p.m.a.free.fr/

20 Noëls du Père Marie-Antoine (Son œuvre rééditée)

L'ŒUVRE ÉCRITE DU PÈRE MARIE-ANTOINE RÉÉDITÉE


"Quand ma bouche ne pourra plus parler, que ceci parle encore"

 

PARU EN NOVEMBRE 2015

 Editions du Pech


SUR LA TERRE ET AU CIEL

NOËLS DU PÈRE MARIE-ANTOINE



Au ciel, le Noël immuable, s’ouvrant tout grand, salvateur, sur l’humanité perdue, nimbé du mystère de l’amour trinitaire. Et sur la terre, depuis plus de deux mille ans, l’Enfant-Jésus dans la crèche, entouré de Marie, Joseph, les bergers et les rois mages. Deux univers, celui des mortels, et celui de l’éternel. Entre eux, comme un mur qui va tomber, et les anges accourant joyeux éblouis, par les premières brèches.


Devant ce spectacle, merveilleux au-delà du possible, divin, de Noël, des générations et des générations d’hommes, de femmes, d’enfants, sont passés. Il y a ceux qui regardent, et ceux qui s’approchent, qui entrent, quelques pas ou davantage, et ceux qui, du Mystère deviennent participants, et ont la liberté d’y choisir leur propre rôle.

 

Ces pages vous feront découvrir les Noëls du Père Marie-Antoine, entraîneur, éclaireur, missionnaire en un mot, et si près des hommes ; et en même temps moine jusqu’à la moelle, mystique si près de Dieu. On y trouvera, au fil des pages, des clefs pour sonder de Noël toutes les beautés, mais aussi tout son sens en s’inscrivant dans le plan divin. Il nous a paru intéressant de vivre avec lui Noël, d’en connaître sa perception dans ses enseignements, ses méditations, ses lettres et ses écrits, sa personne aussi, et par sa vie comme transparente, « faisant d’abord ce qu’il prêchait ». Une vie, une perception, une action qui lui sont propres, dans ce paysage français de la seconde partie du XIXe  siècle si éloigné de notre 3e millénaire. Le lien fort, familier, naturel, existant, indéniable, entre lui et nous, qui était déjà, dans toute sa puissance, le lien existant entre lui et les homme et femmes de son temps, ne peut se tisser qu’en nous dépassant tous, ce lien ne peut être que Dieu notre Créateur, et notre Sauveur.


Or, quel est en effet, parmi les mystères par lesquels Dieu a voulu se voiler à nos yeux jusqu’à son retour glorieux, le plus surnaturel et en même temps le plus sensible à nos cœurs, le plus humain, que le mystère de Noël, première des facettes du mystère de la vie ? « L’Enfant-Jésus, l’amour a été le prendre au sein de la Trinité et, l’arrachant aux splendeurs divines, il l’a porté sur la paille de la crèche, dans les bras de la croix et dans les abîmes eucharistiques. Là, il crie : Amour, amour !...et il attend notre amour. Aimer et être aimé, voilà sa passion et son éternel désir »

  

Ce sont ses écrits qui sont présentés ici, et parfois, en particulier dans la 1re et la 4e partie, les témoignages de contemporains. Récits de ses premiers et ses ultimes Noëls, récits de quelques-unes de ses missions des temps de l’Avent et Noël. Et pensées jaillissantes, méditations, prières, chants de mission…  Les notes et  les références, précises, ont été reportées en fin d’ouvrage afin de laisser toute sa place à l’essentiel, un cœur à cœur avec Jésus, avec Marie sa Mère, le personnage central du drame qui se noue en cette nuit de Noël, rien moins que le salut de l’humanité.

 

Le livret a la même présentation très soignée, particulièrement aérée, que le « Notre Père » à l’école de saint François d’Assise, papier couché brillant, cahiers agrafés.

 

                                                                                             

 

72 pages. Prix public : 8,5 €. En vente dans les librairies et à l’APMA

Sur commande en 20 (cliquer ici)

Dans la même collection : Le « Notre Père » à l’école de saint François d’Assise (.../...)

RETOUR À L'ACCUEIL .../...