Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
   

Menu général

Fermer Le Père Marie-Antoine de Lavaur, Capucin

Fermer Témoignages

Fermer Revue de presse

Fermer L'association

Fermer Initiatives locales

Fermer Notre action

Fermer Notre action - Commandes - Adhésions

Fermer Le temps de la reconnaissance

Fermer La cause de sa béatification

Fermer Son œuvre rééditée

Fermer Lengua española

Fermer Lingua italiana

Fermer Lingua portuguesa

Fermer Étude sur le Père Marie-Antoine

Fermer Gros plans sur sa vie

Fermer L'Œuvre du Pain des Pauvres de St-Antoine

Fermer Le P. Marie-Antoine missionnaire des enfants

Fermer Le Père Marie-Antoine vu par les artistes

Fermer Les Capucins en France

Fermer Les chemins de sainteté du P. Marie-Antoine

Fermer Lourdes: L'Apôtre de Lourdes

Fermer Lourdes: La Montagne sainte des Espélugues

Fermer Parole d'apôtre...

Fermer Poèmes au Ciel

Fermer Prières

Pour  utiliser  la   fonction
RECHERCHE   ci-dessous,
entrer le  mot   recherché
dans
la zone  blanche  et
cliquer   sur
   le    bouton
            Rechercher
Recherche




Calendrier
Visites

   visites

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Son œuvre rééditée - 8. L'Homme est fait pour la Foi

L'ŒUVRE ÉCRITE DU PÈRE MARIE-ANTOINE RÉÉDITÉE


"Quand ma bouche ne pourra plus parler, que ceci parle encore"

 


 Editions du Pech


L'HOMME EST FAIT POUR LA FOI

LES MIRACLES DE CONVERSION DU P. MARIE-ANTOINE

 

             

Foi-Couverture.jpg

 

Publication prémonitoire et bienvenue alors que notre Pape Benoît XVI promulgue, par lettre apostolique, l’année 2012-2013 « Année de la Foi ».

 

La foi, le Père Marie-Antoine l’avait au-delà du commun. Il ne doutait de rien, puisque rien n’est impossible à Dieu, comme le montrent à la fois le texte de Jacqueline Baylé auteur de la biographie de son centenaire : « Le P. Marie-Antoine un homme de foi », et celui du P. Ernest-Marie de Beaulieu, son contemporain et son biographe : « Ses miracles de conversion », et enfin le texte même du grand missionnaire, ainsi introduit, enseignement efficace et pédagogue, et, comme tous ses écrits, avec une « vision » des choses porteuse d’espérance.

 

Ses miracles de conversion, c’est dans le secret du confessionnal, sous le regard miséricordieux de Jésus et de Marie, que souvent ils se nouent.

 

Convertir, cum vertere, tourner entièrement, retourner. Dès avant l’aube, lors de ses missions, les hommes des campagnes, parfois éloignés des sacrements depuis des décennies, se pressaient devant son confessionnal avant d’aller donner à manger aux bêtes ; on savait que le Père trouvait promptement ce qui fait mal. Confessions des heures et des heures partout où il passait, à son couvent de Toulouse quand il y était, à Lourdes. Confessions qui pouvaient se passer n’importe où, derrière l’autel de la grotte, dans le bureau du chef de gare ou dans une pauvre chambre. 

 

Et cette foi contagieuse qui le possédait, passait dans ses écrits. Ce livre  en est le témoignage :

« Le jour où il n’y aura plus de foi, le monde finira. L’affaiblissement de la foi est le signe caractéristique que Jésus nous donne de l’approche de la fin. La foi est donc la vertu vitale. » Par elle seule, nous entrons dans la vie surnaturelle et nous nous unissons à Dieu, source unique de vie et notre fin essentielle... La foi élève donc l’homme au-dessus de lui-même. Elle ajoute à sa nature un accroissement sublime. Elle lui donne comme un sens nouveau que saint Paul appelle admirablement le « sens du Christ ».

 

Un petit livre de 160 pages, dont le contenu aux formes diverses, coloriées, militantes, apportent certainement des jalons supplémentaires à notre connaissance de l’ardent missionnaire qu’était le P. Marie-Antoine et de sa vie pour Dieu et en Dieu, à la fois drôle, émouvante et crédible. Exemples à l’appui. Et l’on comprendra comment la puissance d’une foi forte, dans la prière, peut faire de grandes choses en nous et autour de nous, qui voyons avec chagrin enfants, petits-enfants souvent complètement éloignés de toute pratique religieuse.

 

La lecture de ce livre éclaire, rassure et fortifie en mettant de l’ordre dans nos idées sur la foi et le divin dans nos vies. Comme une chose toute simple, à la portée de tous, naturelle pour un homme, une femme, de bonne volonté. Dieu ne nous a-t-il pas faits à son image ? Il a fait plus, comme une mère poule nourrit et protège ses petits : il a mis en nos cœurs l’Esprit Saint et nous a confiés à son Église, en nous intégrant, pierres de l’édifice. Son Église qui est une dans le temps, tous les temps puisqu’elle prend ses racines dans sa parole, dans son Évangile. Aussi ce texte du P. Marie-Antoine est, sur le fond, également vrai aujourd’hui au regard du catéchisme de l’Église catholique après Vatican II, qu’il l’était hier après Vatican I. Et il ne pouvait en être autrement, avec le Saint de Toulouse.

 

Si le sujet vous intéresse, vous aimerez ce livre.

                                                                              

« L’Homme est fait pour la Foi », Les Éditions du Pech, 160 pages. Prix public : 12,50 €


En vente dans les librairies.  Et à l'APMA sur commande en 8 (cliquer ici)


RETOUR À L'ACCUEIL .../...

 


Date de création : 01/01/2012 18:24
Dernière modification : 01/10/2017 12:23
Catégorie : Son œuvre rééditée
Page lue 1155 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Association pour la mémoire du Père Marie-Antoine de Lavaur (APMA) 25 rue de la Concorde, 31000 Toulouse. Tél : 05 61 62 65 81. Présidente : Jacqueline Baylé.


^ Haut ^