Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
   

Menu général

Fermer Le Père Marie-Antoine de Lavaur, Capucin

Fermer Témoignages

Fermer Revue de presse

Fermer L'association

Fermer Initiatives locales

Fermer Notre action

Fermer Notre action - Commandes - Adhésions

Fermer Le temps de la reconnaissance

Fermer La cause de sa béatification

Fermer Son œuvre rééditée

Fermer Lengua española

Fermer Lingua italiana

Fermer Lingua portuguesa

Fermer Étude sur le Père Marie-Antoine

Fermer Gros plans sur sa vie

Fermer L'Œuvre du Pain des Pauvres de St-Antoine

Fermer Le P. Marie-Antoine missionnaire des enfants

Fermer Le Père Marie-Antoine vu par les artistes

Fermer Les Capucins en France

Fermer Les chemins de sainteté du P. Marie-Antoine

Fermer Lourdes: L'Apôtre de Lourdes

Fermer Lourdes: La Montagne sainte des Espélugues

Fermer Parole d'apôtre...

Fermer Poèmes au Ciel

Fermer Prières

Pour  utiliser  la   fonction
RECHERCHE   ci-dessous,
entrer le  mot   recherché
dans
la zone  blanche  et
cliquer   sur
   le    bouton
            Rechercher
Recherche




Calendrier
Visites

   visites

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Les Capucins en France - 2. Naissance de la Province de Toulouse: b.La fondation du couvent de Toulouse par le P. Marie-Antoine

NAISSANCE DE LA PROVINCE DE TOULOUSE


                                     
                                                                                               2

LA FONDATION DU COUVENT DE TOULOUSE PAR LE P. MARIE-ANTOINE
1857-1861



Couvent5.jpg
N-D-des-Anges.jpg

Les Capucins ont hâte
de reprendre leur place dans une ville où la famille franciscaine a joué un si grand rôle.

PMA-jeune2.jpgUn jour de la mi-avril 1857, la mission est donnée au Père Marie-Antoine d’aller fonder un couvent capucin à Toulouse. Le plus laconiquement du monde. "Prenez avec vous le F. Thomas de Clérieux, vous partirez ensemble la semaine prochaine pour Toulouse. Vous y demeurerez, vivez-y à la capucine. La Providence viendra à votre secours et y fondera un couvent de notre Ordre. Saint Antoine de Padoue y a prêché, prêchez-y. Il a évangélisé toutes les contrées voisines, évangélisez-les. Allez partout où il a été, il saura bien vous garder et attirer sur vous les bénédictions du ciel ." Le jeune capucin n’a pas 32 ans.

Le Père Marie-Antoine à 35 ans.                                                                           Notre-Dame des Anges Gardienne du couvent.
                                                                                                                                                          Œuvre de Fabiech.                        

En fait, la décision de fonder un couvent à Toulouse est loin d’être improvisée.
Elle a longuement été préparée avec l’archevêque de Toulouse désireux d’attirer les capucins dans son diocèse. Et elle sera facilitée par un mécène qui offrira le terrain, un ancien évêque de Bayonne dont la pauvreté du train de vie n’a d’égale que sa fortune, Mgr d’Arbou, les quêtes du Père Marie-Antoine durant quatre ans venant à bout de deux des ailes de l’immense couvent de la Côte-Pavée.
                                                                                                                       
Saint-Louis-Tse.jpgSaint Louis d'Anjou, évêque de Toulouse.                                   

Inauguré en 1861, le couvent est dédié au moine franciscain saint Louis d’Anjou, petit-neveu de saint Louis roi de France, météorique évêque de Toulouse de 23 ans au visage d’ange, le temps de distribuer aux pauvres les trois-quarts des revenus de son évêché. Il mourut dix-huit mois plus tard, le 19 août 1294, d’une fièvre maligne. Tandis que Notre-Dame des Anges est déclarée titulaire de la belle chapelle conçue par l’architecte Henri Bach.

                                                                                                        La chapelle telle qu'on peut la voir aujourd'hui avec le tombeau toujours  fleuri.

Couvent_noir.jpg      interieur-chapelle2.jpg


De style roman très épuré, une belle harmonie de blancs et de gris met en valeur les sculptures sur bois de l’autel, la chaire, la table de communion,  dessinées par Bach. Notre-Dame des Anges, dont la statue est l’œuvre de Fabiech, l’artiste lyonnais à qui l’on doit la première statue de Notre-Dame de Lourdes, celle de la Grotte, prend la place d’honneur au-dessus de l’autel. D’autres artistes viendront signer fresques et tableaux, Justin Pibou, Bernard Bénazet et surtout Benjamin Constant. Tout disparaîtra en 1907, vendu à l'encan en même temps que le couvent,  après la mort du vieux missionnaire, veilleur
solitaire et redouté jusqu’à son dernier souffle.       



Naissance de la Province de Toulouse c) La Province de France divisée en trois (suite)

          


Date de création : 16/06/2008 22:01
Dernière modification : 27/11/2017 15:24
Catégorie : Les Capucins en France
Page lue 1915 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Association pour la mémoire du Père Marie-Antoine de Lavaur (APMA) 25 rue de la Concorde, 31000 Toulouse. Tél : 05 61 62 65 81. Présidente : Jacqueline Baylé.


^ Haut ^