Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
   

Menu général

Fermer Le Père Marie-Antoine de Lavaur, Capucin

Fermer Témoignages

Fermer Revue de presse

Fermer L'association

Fermer Initiatives locales

Fermer Notre action

Fermer Notre action - Commandes - Adhésions

Fermer Le temps de la reconnaissance

Fermer La cause de sa béatification

Fermer Son œuvre rééditée

Fermer Lengua española

Fermer Lingua italiana

Fermer Lingua portuguesa

Fermer Étude sur le Père Marie-Antoine

Fermer Gros plans sur sa vie

Fermer L'Œuvre du Pain des Pauvres de St-Antoine

Fermer Le P. Marie-Antoine missionnaire des enfants

Fermer Le Père Marie-Antoine vu par les artistes

Fermer Les Capucins en France

Fermer Les chemins de sainteté du P. Marie-Antoine

Fermer Lourdes: L'Apôtre de Lourdes

Fermer Lourdes: La Montagne sainte des Espélugues

Fermer Parole d'apôtre...

Fermer Poèmes au Ciel

Fermer Prières

Pour  utiliser  la   fonction
RECHERCHE   ci-dessous,
entrer le  mot   recherché
dans
la zone  blanche  et
cliquer   sur
   le    bouton
            Rechercher
Recherche




Calendrier
Visites

   visites

   visiteurs en ligne

Webmaster - Infos
Son œuvre rééditée - 27 Manuel du Pèlerin de Notre-Dame de Livron
"Quand ma bouche ne pourra plus parler, que ceci parle encore"
  Editions du Pech


MANUEL DU PÈLERIN DE NOTRE-DAME DE LIVRON

Livron-site.jpg



Le Sanctuaire de Notre-Dame de Livron est situé dans le Tarn-et- Garonne, diocèse de Montauban, paroisse de Caylus, mais tout aussi proche de Cahors ou d’Albi, et à une trentaine de kilomètres de Villefranche-de-Rouergue dans l’Aveyron. Une communauté dynamique de Carmélites missionnaires, en collaboration avec le diocèse et son évêque, donnent vie à ce lieu multi- centenaire. Les Pèlerins y trouvent toute l’année le gite et le couvert, et le Centre Spirituel François Palau pour les Offices, une multitude de rencontres dans le cadre de récollections, sessions, retraites, avec la participation des Carmes. Les grands pèlerinages se situant durant le mois de Marie, et lors de la Semaine mariale début septembre. Tous les détails en sont donnés en annexe du livret.

Le P. Marie-Antoine, qui sera le prédicateur attitré de Notre-Dame de Livron, décrit bien ce qui, ici, attire et retient le pèlerin: « Livron, du Royaume de Marie, est un lieu simple et calme, humble, pauvre et quelque peu sauvage mais nullement dépourvu, avec les charmes pénétrants d’une poésie aussi exquise qu’austère. » Le sanctuaire a une longue histoire, où le merveilleux se fait grâce mariale. Le P. Marie-Antoine, avec toute la fougue de ses trente-sept ans, écrira, de 1862 à 1903, un morceau de cette histoire.

Comme tous les pèlerinages mariales qui trouvent leur origine dans la nuit des temps, il y a de la beauté, de l’héroïsme, du surnaturel dans son histoire. Tout y est : le beau chevalier qui tue le dragon terreur de la population, et les anges qui transportent les pierres posées par les bâtisseurs en haut des collines pour le site où Marie a choisi que serait élevée  la « Chapelle de la Délivrance » (origine du nom « Livron ») en son honneur Tout y est, nous dit le P. Marie-Antoine, « le site enchanteur et mystérieux, la chapelle avec sa fontaine jaillissante, miraculeuse, l’horrible caverne, la belle Vierge couronnée et souriant aux pèlerins, le concours prodigieux qui augmente chaque année et dépasse toute attente, les grâces de tout genre qui, se multiplient sans cesse. »


                 À gauche, Mgr Ginoux, évêque de Montauban, célébrant solennellement la messe en plein air comme on le faisait 150 ans plus tôt.

                                                                                           À droite le chemin de croix serpentant la montagne                                                                                                                                                               

                                                                                              Messe-ext-Ginoux.jpgChemindecroix-Livron.jpg

Tout y est… et le « Saint de Toulouse » haranguant les foules, précédé par deux futurs « Bienheureux », le Père Carme François Palau, un ermite espagnol exilé de Barcelone pour cause de guerre civile, et le fondateur des Carmélites missionnaires.  Et, avant lui, le P. Pierre Bonhomme, fondateur de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Calvaire de Gramat, le « Saint de Rocamadour ». Chacun sur son propre chemin de sainteté, y a laissé sa marque.

Le P. Marie-Antoine en donne la clef: « En nous attirant vers la solitude, Marie nous ramène vers Dieu en nous ramenant à nous-mêmes, et elle nous fait comprendre que le véritable progrès spirituel se trouve toujours dans le calme intérieur et le recueillement de l’âme. »

Ce livret dont il est l’auteur, est un vrai Manuel du Pèlerin de Livron. On y trouve l’histoire merveilleuse de sa fondation, les miracles les plus célèbres qu’y a fait Notre-Dame, les grâces de toutes sortes qu’elle y répand toujours. Il décrit le grand souffle qui passe sur le vallon à son époque lors des grands pèlerinages. Avec un point d’orgue, les fêtes de Couronnement en juin 1878 au milieu de foules immenses qui prient, chantent, acclament, exultent d’une joie aussi pure que l’air qu’on y respire.

Et puis, on y trouve le Chemin de croix médité propre au Pèlerinage de Livron, les longs cantiques des processions qui s’y déroulent, les prières à Notre-Dame de Livron. Souvent, le P. Marie-Antoine en était l’auteur.

Le Livret se termine par quelques annexes qui présentent tout autant d'intérêt. En particulier, l’homélie du P. Marie-Antoine quand Notre-Dame de Livron, couronnée à Caylus, est dans la soirée de retour dans son sanctuaire. La cérémonie se passe à l’extérieur de la chapelle qui ne peut contenir la foule, une foule qui, à la voix du prédicateur ne cesse de mêler sa voix, d’acclamer, de chanter dans une distribution des rôles très spontanée, comme c’est souvent le cas avec le P. Marie-Antoine.

La préface est de Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban depuis le 2 septembre 2007, très attentif à ce superbe foyer de spiritualité que sont le Pèlerinage de Notre-Dame de Livron et son Centre François-Palau, pour son diocèse et au-delà.

                                                      

 

Présentation très soignée, nombreuses photos couleur. Papier couché brillant, cahiers agrafés, format pratique.

88 pages. Prix public : 10 €. En vente dans les librairies et sur commande en 27 .../....

 

Dans la même collection : - Le « Notre Père » à l’école de saint François d’Assise .../...

Sur la terre et au ciel, les Noëls du P. Marie-Antoine .../...

Saint François d’Assise et l’Indulgence de la Portioncule .../...


Date de création : 01/07/2017 18:07
Dernière modification : 01/10/2017 14:25
Catégorie : Son œuvre rééditée
Page lue 727 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Association pour la mémoire du Père Marie-Antoine de Lavaur (APMA) 25 rue de la Concorde, 31000 Toulouse. Tél : 05 61 62 65 81. Présidente : Jacqueline Baylé.


^ Haut ^